Programme de Désarmement Démobilisation et Réintégration des éléments des Groupes Politico-militaires en République Centrafricaine (DDR) - Rapport annuel Janvier-Décembre 2011

12 janv. 2012
image

Pendant plus d’une décennie, la République Centrafricaine a souffert d’instabilité politique et a subi des conflits internes répétitifs. A partir de 2006, on a assisté à l’éclosion, dans le Nord du pays, de Groupes Armés d’opposition : l’Armée Populaire pour la Restauration de la Démocratie (APRD), le Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), l’Union des Forces Démocratiques pour le Rassemblement (UFDR, qui est composée de plusieurs groupes armés), le Mouvement des Libérateurs Centrafricains pour la Justice (MLCJ) et l’Union des Forces Républicaines (UFR)). Le 21 Juin 2008, outre les Accords spécifiques signés en 2007 et 2008 entre le Gouvernement et les différents Groupes politico-militaires, un Accord de Paix Global a été signé avec les cinq mouvements ci-dessus cités à Libreville (APGL) pour permettre d’aller vers une paix durable, de renforcer la démocratie et remettre le pays sur la voie du développement humain durable. Le 20 novembre 2008, la troisième réunion du Comité de suivi mis en place par l’APGL, a adopté le « Document Cadre sur le lancement du processus DDR en République Centrafricaine ». Ce document définit les conditions et les étapes à suivre pour la mise en œuvre d’un programme de Désarmement, Démobilisation et Réintégration (DDR) des éléments des mouvements politico-militaires.

    Télécharger le document
    • Programme de Désarmement Démobilisation et Réintégration des éléments des Groupes Politico-militaires en République Centrafricaine (DDR) - Rapport annuel Janvier-Décembre 2011 Français