6 Réduire la mortalité infantile

Où en sommes-nous ?


Un enfant hospitalisé dans un centre de santé du pays © Pierre Holtz.

La situation sanitaire des enfants de moins de 5 ans reste toujours préoccupante en République Centrafricaine au regard des chiffres de mortalité infanto-juvénile et infantile qui la place loin derrière la moyenne mondiale (10ème place par ordre décroissant).

Le graphique ci-dessous montre que l’évolution de l’indicateur depuis 1990 traduit une dégradation jusqu’en 2003. Ce n’est qu’à partir de cette période qu’une inversion de tendance s’est opérée : Selon le rapport RGPH03, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 220%o en 2003. Ce taux est descendu à 173%o en 2008 selon le rapport mondial de l’UNICEF sur la situation des enfants.


Graphique 8 : Évolution du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans.

 

 

 

 

 

 

Cette inflexion encourageante est probablement en liaison avec la fin des conflits politico-militaires dans la capitale et dans certaines villes de province. Toutefois, le niveau de l’indicateur reste encore très préoccupant et tant que les facteurs de blocage énumérés ci-dessous demeureront, il serait peu probable que l’objectif 4 soit atteint en 2015.

L’analyse des inégalités fait ressortir des disparités entre le milieu urbain et le milieu rural d’une part et d’autre part entre les garçons et les filles. Pour la répartition spatiale, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est de 126% en milieu urbain contre 199% en milieu rural. Il varie entre 175% pour les garçons et 176% pour les filles.

En ce qui concerne le taux de mortalité infantile, il se situe en 2008 à 106% contre 132% en 2003. Les inégalités spatiales montrent qu’il est de 79% en milieu urbain contre 119% en milieu rural. La répartition par sexe montre que le taux de mortalité infantile est de 109% pour les garçons contre 102% pour les filles. En ce qui concerne la proportion d’enfants d’un an vaccinés contre la rougeole, elle se situe à 62% en 2008 contre 35% en 2003. La répartition spatiale montre que ce taux est de 71,2% en zone urbaine contre 56,1% en zone rurale. Quant aux inégalités liées au sexe, elles révèlent que le taux est de 61,5% pour les garçons contre 62,6% pour les filles.

1.18 années
d'ici
à 2015

1990 2015
Cibles
  1. Réduire de deux tiers, entre 1990 et 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans
    • La mortalité infantile est en baisse, mais pas assez pour atteindre la cible.
    • Raviver les efforts pour lutter contre la pneumonie et la diarrhée, tout en améliorant la nutrition, pourrait sauver des millions d’enfants.
    • Des succès récents dans le contrôle de la rougeole risquent d’être de courte durée si les fonds continuent à manquer.