Stratégie de Développement des Capacités pour la Décentralisation et le Développement Local

Introduction


Centre de sante de Maliko, un quartier de Bangassou a l'Est du pays. Photo: Christian Aime Ndotah

La Stratégie de Développement des Capacités a été élaborée pour répondre  à une des  priorités du Gouvernement Centrafricain inscrite dans l’axe stratégique du  DSRP 2 «  La Consolidation de la paix, le renforcement de la bonne gouvernance, de la sécurité et de l’Etat de droit».
Le projet qui couvre la période 2012—2016 s’aligne sur l’UNDAF, son Plan d’Action et le Programme Pays du PNUD pour la même période (effet « D’ici 2016, les institutions et la société civile disposent des compétences et des capacités pour mettre en œuvre une  politique et stratégie de   décentralisation et d’administration territoriale qui  tiennent compte  des besoins spécifiques des hommes et des femmes»)

Ce que nous avons accompli à ce jour

1.    Programme de développement des capacités pour la décentralisation et le développement local formulé et validé

Le consultant national et international ont été recruté et la mission de formulation a débuté en mars 2012 sous la supervision du chef de mission du BR UNCDF de Dakar. Différentes réunions de débriefing, de concertation et de restitutions partielles ont été organisées avec le MATD et la Direction du PNUD. La mission a rencontré différentes personnes ressources, partenaires, ministères sectoriels et partenaires au développement.
La mission s’est rendu dans la préfecture de l’Ouham Pende, précisément à Paoua et à Bozoum ainsi que dans la préfecture de la Lobaye à Mbaiki et à Boda. Des rapports de ces mission sont disponibles. Le projet de document de projet est élaboré et en discussion.
2.    Cadre juridique de la décentralisation vulgarisé
La finalisation du cadre juridique a fait l’objet de beaucoup d’attention. Le  MATD souhaitant s’approprier ce cadre, un atelier spécifique sera organisé à cet effet au cours du second trimestre 2012.
3.    Capacités des partenaires nationaux renforcées pour les habiliter à formuler la stratégie de décentralisation et son Plan d'Action
a)    Du 12 au 14 Mars 2012, il s’est tenu à la base 2 du PNUD un atelier de renforcement des capacités des cadres du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation(MATD) afin de leur permettre de jouer leur rôle d’appui à l’impulsion, au pilotage, à la coordination, et au suivi de la  politique de décentralisation, de déconcentration et de développement local.
L’atelier organisé par le MATD avec le Bureau Pays du PNUD, et en partenariat avec le Bureau Régional du PNUD Dakar, le Bureau Régional de l’UNCDF Dakar, a offert une excellente plateforme pour le transfert de connaissances et le partage d’expériences sur les processus de décentralisation en Afrique et leur mise en contexte en Centrafrique.
    A l’issue de l’atelier, et grâce aux différentes  présentations sur les expériences du Mali, du Burkina-Faso , de la Côte d’Ivoire, et de Centrafrique, les participants ont pu :
-     Avoir une meilleure vision du modèle de société que la décentralisation peut  apporter dans  le paysage institutionnel du pays.  Ceci revêt une grande importance car la conduite du changement, le leadership est au cœur même de la décentralisation et dépendra des personnes  clés qui le provoqueront.
-    Assimiler les étapes de formulation de la politique et de la stratégie nationale de décentralisation et le contenu du cadre juridique de la décentralisation en République Centrafricaine qui fera l’objet d’approfondissement.
-    Avoir une meilleure maitrise de l’articulation et de la mise en cohérence des processus de décentralisation et de déconcentration y compris les interactions et les complémentarités de  toutes les échelles de décisions, car le succès de la décentralisation dépend de la mise en place de dispositifs institutionnels adéquats.
-    Etre informés  à travers les  sessions sur le développement local et  sa mise en œuvre, des grandes étapes de  la méthodologie d’élaboration d’un Plan communal de développement,  des différents mécanismes de financement du développement local des mécanismes de renforcement de la responsabilité. En effet une des finalité du développement local est l’accessibilité des services de base aux populations.
-    Ont pris la mesure de l’importance de renforcer les structures déconcentrées devant assurer le contrôle , la supervision et l’assistance des entités décentralisées.
b)    Une formation a été organisée en faveur de la Société Civile le 15 Mars avec des présentations sur les  questions de base essentielles à connaitre sur la décentralisation et le développement Local. Des discussions sur le rôle spécifique de la Société Civile dans la mise en oeuvre de la décentralisation ont été enrichissantes. 
c)    La campagne de sensibilisation

Du 1er au 06 février 2012, le HCDR avec l’appui du PCGD a organisé des ateliers régionaux de sensibilisation sur  le processus de la Décentralisation (Régions 1 et 2 : Préfectures de la Mambéré-Kadéï, Sangha-Mbaéré et Lobaye). La délégation du PNUD était composée du CTP du PCGD et du chargé de Communication du PNUD.
Cette activité qui avait été programmée en 2011 sur fonds du PCGD avait été rephasée en 2012.
Les cibles retenues pour les ateliers de sensibilisation étaient : les Administrations déconcentrées, les Collectivités Territoriales, la Société civile et secteur privé, les groupes spécifiques de Femmes et de Jeunes. Les thèmes présentés au cours des différentes sessions:
-    La redynamisation du processus de décentralisation (contexte historique- contexte politique- vision).
-    L’état d’avancement du cadre juridique.
-    La Décentralisation et le  Développement Local.
-    La Décentralisation et la Gouvernance Locale
-    Travaux de groupes sur le thème : Rôle et attentes des acteurs

 Il a été noté un grand intérêt sur les sujets exposés et une bonne  représentativité des populations locales y compris des représentants des minorités ethniques. Les participants ont compris les avantages de la décentralisation. Il a été constaté quelques difficultés à comprendre l’articulation entre la décentralisation et la déconcentration. Difficulté à  définir  clairement les différents rôles et attributions de compétences, notamment entre les autorités déconcentrées et les collectivités locales. Les exposés ont permis de clarifier les concepts et les enjeux de la décentralisation.

Qui finance?



Annee 2012
Bailleurs de fonds Montant
Gouvernement 0
Budget TRAC 491.566,24 USD
UNCDF 30.000,00 USD
Total 521.566,24 USD
Overview
Statut
Actif
Date de début
Février 2012
Date de fin
décembre 2016
Zone d'intervention
Tout le territoire
Domaines prioritaires
Gouvernance, Renforcement des Capacites
OMD
OMD 1. OMD 3, OMD 8
Responsable
Rokhaya Paquita
Partenaires
Ministere en charge de la Décentralisation, Haut Commissariat a la Décentralisation et Régionalisation
Téléchargez le document