Le PNUD et le Système des Nations Unies

ALternative text for imagesCélébration le 24 octobre 2011 de la Journée des Nations Unies avec les élèves des établissements scolaires de Bangui. Photo PNUD RCA.

Travailler ensemble pour un développement humain durable.

En 2011, le PNUD a maintenu ses partenariats avec de multiples acteurs internationaux, nationaux et locaux en République centrafricaine pour soutenir la construction d’une nation résistante aux crises et de réduire les effets de la pauvreté afin d’améliorer le niveau de vie de la population.

Le PNUD a travaillé en étroite collaboration, aussi bien sur le plan technique que financier, avec l’ensemble des autorités centrafricaines au travers de ses programmes de lutte contre la pauvreté et de promotion de la gouvernance démocratique ainsi que sur des problématiques transversales telles que la protection de l’environnement et la lutte contre le VIH/SIDA.

Ainsi, un partenariat multiforme entre le PNUD et la France a été mis en place et a permis un partage des tâches, techniques et financières, dans le domaine du développement parlementaire ainsi que dans celui de la décentralisation et du développement local. De même, dans le cadre de la formulation et de la mise en œuvre du DSRP 2, le PNUD a mis en place un partenariat avec la Banque Mondiale, l'UNICEF, la Banque Africaine de développement et le secteur privé centrafricain. Le PNUD a également formulé un programme conjoint avec le PAM et la FAO pour la formulation du Cadre d'Accélération des OMD et a apporté son expertise, avec le soutien financier de la Banque Mondiale, dans la formulation de la Stratégie Nationale REDD+. En 2011, le PNUD a également animé le réseau des partenaires de la RCA en tant que point focal des donateurs pour l’enquête combinée sur le suivi de la Déclaration de Paris et des Principes pour les Etats Fragiles.

Le PNUD en RCA s’est également appuyé sur des partenariats avec les autorités locales, la société civile, les organisations internationales présentes dans le pays (Banque Mondiale, Union Européenne, Banque Africaine de développement, OCDE etc.), les organisations non gouvernementales, le BINUCA, ainsi que les agences du système des Nations Unies sur le terrain (FAO,PAM, OCHA, UNOPS, OIT, ONUSIDA, ONU-Habitat, HCR, UNICEF, ONUDC etc.) et au niveau du Siège à New York (BCPR, PBSO, PBF etc.).

Enfin, le PNUD dans son approche, a favorisé la coopération Sud-Sud et le partage des connaissances et des capacités à l’échelle régionale. En effet en 2011, à l’occasion d’ateliers, de séminaires de formation ou de conférences, organisés conjointement par le PNUD, les cadres centrafricains issus du gouvernement de la RCA, des différentes institutions républicaines nationales ou de la société civile ont rencontré plusieurs représentants politiques, députés, experts et membres du systèmes des Nations Unies d’autres pays africains comme l’Afrique du Sud, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Maroc, le Rwanda, la République du Congo, le Sénégal et le Tchad. Cette coopération Sud-Sud s’est faite sur des sujets tels que la formulation de projet de lois, la définition du rôle de parlementaire, la prise en compte du Genre dans les budgets et les lois, la réinsertion des délinquants mineurs, le leadership transformationnel féminin dans la lutte contre le VIH/SIDA et la formation en micro-finance.

Les agences des Nations Unies en Centrafrique