Michel Bindo possede desormais les capacites pour coordonner l'elaboration du DSRP


Michel Bindo, Coordonnateur national du Document Stratégique pour la Réduction de la pauvreté (DSRP) dans son bureau. Photo- PNUD/RCA Christian Ndotah

« Il y a un gain en matière de renforcement des capacités pour moi-même et tous les compatriotes travaillant dans le programme « ARCAD » explique M. Michel BINDO, 56 ans, ancien Ministre de son pays et Coordonnateur du programme d’appui aux renforcements des capacités pour la mise en œuvre du document de stratégie de réduction de la pauvreté (ARCAD) de la République Centrafricaine.

Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) a mis en œuvre,avec le gouvernement centrafricain,le programme ARCAD qui a permis le renforcement de capacités des fonctionnaires centrafricains pour l’élaboration du Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté deuxième génération (DSRP2) 2011-2015aligné sur les OMDs.

Le DSRP2 vise la promotion d’une croissance forte favorable aux pauvres, aux personnes vulnérables et au développement humain durable. Celle-ci est fondamentale pour atteindre l’objectif de réduction de la pauvreté (OMD n°1) qui est la première et ultime priorité de la stratégie de lutte contre la pauvreté. Le document s’appuie sur trois axes stratégiques interdépendants : (i) Sécurité et Paix, Gouvernance et État de droit ; (ii) Relance économique et intégration régionale; et, (iii) Développement du capital humain et services sociaux essentiels

Double Click to enter the Story Highlights.

« Le DSRP2 a été entièrement élaboré par les centrafricains en un temps record dans l’intervalle de 4 mois » précise Michel Bindo qui mentionne que le soutien du PNUD leur a apporté beaucoup de nouvelles notions  au plan institutionnel et opérationnel.  « Nous avons acquis des capacités dans l’élaboration des différents programmes sectoriels et surtout la formation reçue nous a permis non seulement d’acquérir et de consolider nos connaissances dans le domaine des politiques de croissance économique mais aussi et surtout de redynamiser le dialogue public privée qui était en panne.

 L’appui du PNUD a permis à l’équipe de M. Bindo de sensibiliser le gouvernement afin d’assurer le leadership dans la promotion des grappes de croissance, et, ensuite, de regrouper tous les acteurs du secteur public, du secteur privée et de la société civile concernés par ces trois secteurs : l’agriculture, mines et les forêts, autour du concept des grappes de croissance.

L’expertise acquise, a permis à M. Bindo et son équipe d’élaborer le Cadre d’accélération de l’OMD 1 C (CAO) « Sécurité alimentaire et nutrition » qui a été présenté à New York lors du Sommet mondial sur les OMD qui a consacré une session spéciale à la RCA. « Durant ce forum présidé par Mme Helen Clark la RCA a félicitée comme le premier pays de l’Afrique Centrale a adopté le CAO » déclare fièrement Michel Bindo qui reconnait que la lutte contre l’extrême pauvreté est une tâche ardue mais pas insurmontable si les conditions de sécurité, de paix et cohésion sociale sont assurées.