Nos histoires

  •  Grâce au microcrédit du PNUD, Martine séropositive se prend en charge Grâce au microcrédit du PNUD, Martine séropositive se prend en charge 11 nov. 2013 « J’ai commencé à vendre depuis 2009, afin de me subvenir à mes besoins et obtenir des ressources pour mon alimentation » raconte Martine Ngouagouni qui reconnait en, passant, sa séropositivé.

  • Aline Eulalie Zama a repris son travail grâce à un ordinateur remis par le PNUDAline Eulalie Zama a repris son travail grâce à un ordinateur remis par le PNUD16 mars 2014En fin février 2014, le PNUD a en effet remis au Proviseur du lycée des équipements informatiques, notamment un ordinateur complet et un photocopieur. « Je suis très heureuse de bénéficier de cet appui. Maintenant, je peux reprendre mes activités à savoir saisir les listes des élèves ainsi que toutes les taches administratives. » Dans son bureau, Mme Zama a effectivement repris le travail sous la supervision de son Censeur

  • Centrafrique : le microcrédit permet aux entrepreneurs de constituer un capitalCentrafrique : le microcrédit permet aux entrepreneurs de constituer un capital13 nov. 2013

  • Centrafrique : le microcrédit permet aux entrepreneurs de constituer un capitalCentrafrique : le microcrédit permet aux entrepreneurs de constituer un capital21 nov. 2013

  • Des prisons pour femmes gerees par des femmesDes prisons pour femmes gerees par des femmes11 nov. 2013Les prisons pour femmes sont opérationnelles en Centrafrique. Le PNUD a appuyé la formation des régisseuses et ges gardiennes de prisons. Le PNUD a financé la construction et la réhabilitation des bâtiments

  • Edwige, gagne sa vie en curant des caniveaux Edwige, gagne sa vie en curant des caniveaux 3 déc. 2013Démarrés le 02 juillet 2013, les travaux de curage et de creusage des caniveaux des quartiers de la ville de Bangui ont atteint des résultats concluant a la fin du projet. Les travaux ont permis la réalisation de 18 kilomètres de curages contre les 10 kilomètres initialement prévus et cela dans huit arrondissements de la capitale. Munis de bottes et de protection nasale et armés de pelle, les jeunes garçons et filles s’activent pour curer et creuser

  • Helene Mbondjo retrouve le sourire vendant de la bouillie de rizHelene Mbondjo retrouve le sourire vendant de la bouillie de riz13 nov. 2013« Je m’appelle Helene MBONDJO. Je suis mère de trois enfants, trois garçons de 8 ans, 6 ans et 3 ans et une fille. Je vends de la bouillie de riz depuis 2005. » Ainsi se présente cette jeune fille de 30 ans qui a installé son commerce au bord de la principale avenue de la capitale centrafricaine. Avec la crise militaro-politique, son commerce avait marqué un arrêt car elle ne disposait plus de capital pour poursuivre la vente de sa bouillie

  • Helene Mbondjo retrouve le sourire vendant de la bouillie de rizHelene Mbondjo retrouve le sourire vendant de la bouillie de riz3 déc. 2013« Je m’appelle Helene MBONDJO. Je suis mère de trois enfants, trois garçons de 8 ans, 6 ans et 3 ans et une fille. Je vends de la bouillie de riz depuis 2005. » Ainsi se présente cette jeune fille de 30 ans qui a installé son commerce au bord de la principale avenue de la capitale centrafricaine. Avec la crise militaro-politique, son commerce avait marqué un arrêt car elle ne disposait plus de capital pour poursuivre la vente de sa bouillie

  • La carte magnétique MBIMAI permet de sécuriser l’épargne des clients du Crédit mutuel de CentrafriqueLa carte magnétique MBIMAI permet de sécuriser l’épargne des clients du Crédit mutuel de Centrafrique14 déc. 2013« Auparavant, les sociétaires du crédit mutuel de Centrafrique (CMCA) accédait à leur compte à travers un livret qui n’était pas sécurisé. Il arrivait qu’une tierce personne puisse prendre de l’argent à son insu. Certains ont constaté un ou deux années après que des opérations avaient été faites sur leur compte » relate Gilles Manga, responsable technique au CMCA.

  • Michel Bindo a les capacites de coordonner l’élaboration du  DSRPMichel Bindo a les capacites de coordonner l’élaboration du DSRP4 déc. 2013« Il y a un gain en matière de renforcement des capacités pour moi-même et tous les compatriotes travaillant dans le programme « ARCAD » explique M. Michel BINDO, 56 ans, ancien Ministre de son pays et Coordonnateur du programme d’appui aux renforcements des capacités pour la mise en œuvre du document de stratégie de réduction de la pauvreté (ARCAD) de la République Centrafricaine.