Les acteurs des ministères sensibilisés sur la stratégie de Croissance Accélérée et le Cadre d’Accélération de l’OMD 1 - Cible 1C

27 avr. 2012

fileLe Coordonnateur du programme, Monsieur Michel Bindo presente la strategie. Photo PNUD-RCA/Christian Ndotah.

Le programme dénommé « Stratégie de développement des capacités pour la mise en œuvre de la politique de croissance accélérée pro pauvre et du Cadre d’Accélération de l’OMD1 C » (SCA-CAO)  a été mis sur pied et s’inscrit dans le cadre du Plan d’action de l’UNDAF+ (2012-2016), en accord avec les priorités nationales inscrites dans le DSRP II (2011-2015). La SCA-CAO vise le développement des compétences des acteurs étatiques, du secteur privé et de la société civile dans le pilotage, la mise en œuvre et le suivi et évaluation d’une politique de croissance accélérée à travers la sensibilisation des autorités pour la constitution des grappes (agriculture, mines et forêts) avec l’inclusion des plus pauvres et des plus vulnérables, le plaidoyer auprès des partenaires au développement pour leur engagement dans la stratégie de croissance ainsi que des sessions de formation des différents acteurs aux modules-clés de pilotage, de mise en œuvre et de suivi d’une stratégie de croissance.

Pour démarrer cet ambitieux programme, les autorités centrafricaines ont organisé des consultations sectorielles en vue de sensibiliser tous les acteurs sur les objectifs et les enjeux de la stratégie de croissance accélérée. Ces rencontres se sont déroulées du 18 au 27 avril 2012 au sein des différents ministères concernés à savoir l’agriculture, les mines, les eaux et forêts et le patronat centrafricain.

Le but des rencontres sectorielles est de sensibiliser les acteurs publics et privés des secteurs de (i) l’agriculture et du développement rural, (ii) des mines et (iii) des forêts sur les objectifs et les enjeux de la stratégie de croissance accélérée, notamment sur les conditions de promotion du dialogue public-privé et celles de l’appropriation nationale de la stratégie.

Le Coordonnateur du Programme, Monsieur Michel Bindo a rappelé le contexte de la mise sur pied dudit programme. Il a présenté la structuration du programme ainsi que les différents experts chargés de la gestion des composantes.

Monsieur Bécaye Diarra, Economiste Principal au PNUD a présenté la SCA-CAO abordant les grandes tendances de l’économie centrafricaine et rappelé que l’objectif de la stratégie est « d’accélérer la croissance économique, en diversifiant les sources pour la rendre plus efficace dans la création de richesses, d’emplois et de lutte contre la pauvreté. » Il a défini la grappe de croissance comme « un Pôle formalisé d’acteurs (publics et privés) d’un secteur donné, qui sont en coopération et en contact avec les marchés et avec toutes les entités contribuant au renforcement et au développement de ce secteur ».

Il a souligné que le développement d’une grappe dépend de la croissance harmonieuse de tous les éléments. Dans le cas du « diamant » il est nécessaire d’allier les éléments suivants :

  1. la terre (artisans, Autorités décentralisés) ;
  2. l’expertise (Ministère des mines,…) ;
  3. une pratique (Ministère de l'Environnement, Association Femmes & Enfants) ;
  4. un prix (Collecteurs, Bureaux d’achats) ;
  5. des taxes (Ministère des Finances) ;
  6. Pour le futur: bijoutiers, professionnels de la mode).

Monsieur Diarra a déclaré que l’un des facteurs clés de succès de la stratégie est le renforcement du Dialogue Public-Privé qui a « pour objectifs d’impulser des réformes appropriées pour favoriser la mise en place d’un Environnement des Affaires aux normes internationales, de promouvoir les investissements et, par conséquent de contribuer au développement des Grappes de Croissance ».

Un cadre institutionnel est mise en place chapeauté par un Comité National de Pilotage chargé de formuler les orientations pour la mise en œuvre de la SCA ; un Comité Technique, cheville ouvrière de la stratégie et les Groupes de Grappes qui seront constituées à la suite d’un atelier national.

Au terme de cette série de rencontres, les acteurs publics et privés des secteurs concernés ont été édifiés sur les objectifs et les enjeux de la stratégie de croissance accélérée à savoir : le concept de SCA et de grappes de croissance, le mode opératoire de la SCA, les défis et les opportunités, les résultats attendus, les expériences et les leçons apprises et le chronogramme de mise en œuvre.

Rappelons que l’OMD 1 porte sur la l’éradication de l’extrême pauvreté et la faim. La cible 1C s’attache à la réduction de moitié la proportion de la population qui souffre de la faim.