Célébration de la journée mondiale de l’environnement en Centrafrique

06 juin 2012

fileDes femmes membres d'une association de protection de la forêt de Gbazabangui durant la marche "écologique". Photo PNUD-RCA/Christian Ndotah.

Le Ministère de l’Environnement et de l’Écologie a organisé, avec l’appui du PNUD, de la FAO et de l’OMS, la Journée Mondiale de l’Environnement le mardi 5 juin 2012 avec comme principale activité : une marche dite « écologique » sur les collines de Gbazabangui, qui constitue une ceinture verte autour de la capitale centrafricaine. Il s’agissait d’informer et  sensibiliser l’opinion nationale sur les questions environnementales et principalement les concepts de développement durable et d’économie verte.

Le Ministre d’ l’Environnement et de l’Ecologie, Monsieur François Naouéyama a pris la tête de la marche avec à ses côtés le Ministre des Finances, M. Albert Besse, du Directeur de cabinet du Président de la République, le Ministre d’Etat Michel Gbezera-Bria et de la Représentante de la FAO en RCA, Madame Rokhaya Fall. On a noté la présence de plusieurs dizaines de participants issus des associations et autres organisations non gouvernementales préoccupées par les questions environnementales ainsi que des cadres et experts des départements ministériels invités. Arrivée sur la colline qui surplombe Bangui, les médias présents ont interrogé quelques participants afin d’obtenir leurs impressions sur cette journée.

La marche a été suivie d’une conférence-débat présidée par le Ministre de l’Environnement et de l’Ecologie qui a tenu à remercier, en langue nationale, toutes les personnes qui ont pris de leur temps pour participer activement à cette activité. Il a rappelé l’importance qu’attache le gouvernement dans la recherche de solution pour les questions environnementales. Monsieur François Naouéyama a invité chacun des centrafricains à se sentir concernés par ces questions. Son message a été transmis de nouveau en français par sa Directrice de cabinet, Madame Jacqueline Madozein. Elle s’est réjouie du comportement exemplaire des « marcheurs » qui n’ont pas laissé trainer derrière eux  les sachets d’eau minérale utilisée pour leur ravitaillement.

Le Chef d’équipe de l’Unité Environnement et Changement Climatique du PNUD, Madame Aline Malibangar a fait une présentation détaillée des origines de la célébration de la JME et les différents processus qui vont déboucher sur le Sommet de RIO+20 et qui évoque le concept de développement durable.

Après cette présentation, les participants ont posé des questions sur différents aspects de l’environnement notamment, le financement des ONG, la lutte contre les sacs plastiques, le déboisement anarchique, l’hygiène et l’assainissement, etc.