Le PNUD et la Coopération française appuient la formation des agents et Officiers de la police et de la Gendarmerie en Centrafrique

22 juin 2012

imageLes officiers de police judiciaire présentent leurs certificats à l'issue de la formation. Photo PNUD-RCA/Christian Ndotah.

Du 7 au 20 juin 2012, le projet « Stratégie de développement des capacités pour le renforcement de l’Etat de droit en Centrafrique » du PNUD a organisé en partenariat  avec l’Ambassade  de France un atelier de formation de 35 agents et officiers de police judiciaire (dont quatre femmes) du Ministère de la Sécurité Publique et du Ministère de la Défense Nationale (Gendarmerie Nationale) ainsi repartis. Il s’agissait de 25 agents de la police nationale et 10 participants de la gendarmerie

L’objectif général de cette formation était de permettre aux participants d’être capables d’avoir une bonne connaissance de l’ensemble des textes afférents à la législation pénale centrafricaine. Cet atelier, le quatrième d’une série de formations organisée par le PNUD depuis 2011 afin de renforcer les capacités techniques des officiers de police et de gendarmerie de la République Centrafricaine. La dernière en date fut la formation en dactyloscopie ou l’étude des empreintes digitales.

Après une autoévaluation, l’animateur du stage, le Commissaire Divisionnaire, Christian Barthe a fait une présentation sur les généralités de législation pénale. Il a abordé entre autres les notions de classification des infractions, les responsabilités pénales, les classifications des peines, l’enquête préliminaires, la commission rogatoire, etc.

Les différentes catégories de procès-verbaux ont été présentées.

Le clou de cette formation fut la démonstration de la méthodologie de l’enquête technique sur une scène de crime afin de connaître les notions élémentaires de gestion d’une scène de crime. Cette démonstration a suscité un débat intéressant entre les participants et le formateur qui pour la circonstance a revêtu les équipements nécessaire à ce genre d’intervention.

La cérémonie de clôture de cette formation a eu lieu en présence du représentant du Ministre de la Sécurité publique, de ceux des directions générales de la police et de la gendarmerie nationale, ainsi que du responsable de la sécurité près l’Ambassade de France en Centrafrique.