Le PNUD, le gouvernement et ses partenaires valident le projet de document du « Programme d’appui à la Décentralisation et au Développement Local en RCA »

17 août 2012

imageImpliquer l’ensemble des parties prenantes, tel est l’enjeu du nouveau programme de décentralisation et de développement local en République centrafricaine. Photo PNUD-RCA/Franck Bitemo.

« Le Programme d’appui à la décentralisation et au développement local (PADeL) dispose désormais d’un document qui lui servira de repère et de guide pour la conduite de la mise en œuvre de la politique de décentralisation et du développement local en République Centrafrique », a affirmé le Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation dans son discours de clôture de l’atelier de validation du projet de document du PADel-RCA.

Cet atelier, à l’ouverture a été présidé par Monsieur Josué Binoua, Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation en présence du Coordonnateur résident et Humanitaire du Système des Nations Unies, Représentant Résident du PNUD, Monsieur Modibo Touré et de Mme Anne-Marie Cluckers, Directrice Pays du PNUD. Une quarantaine de participants issus des services étatiques, des collectivités locales, de la société civile et des partenaires au développement.

L’objectif principal de l’atelier visait à impliquer toutes les parties prenantes au futur projet afin qu’ils participent effectivement à la validation du document à travers leurs observations, commentaires et recommandations tant sur la qualité que sur la pertinence du programme qui couvrira deux (2) zones pilotes à savoir les préfectures de l’Ouham-Pende dans le Nord et de la Lobaye au Sud du pays.

Monsieur. Binoua s’est engagé à veiller « à ce que la conduite et la gestion de ce programme se fasse avec la rigueur et transparence afin de relever le défi de la mal-gouvernance des projets en République Centrafricaine ».

Notons que le gouvernement centrafricain a sollicité l’appui conjoint du PNUD et de l’UNCDF pour la formulation et la mise en œuvre d’un programme de décentralisation et de développement local en RCA. Ces domaines restent au centre des priorités nationales inscrites dans le 2e Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté (DSRP2) et alignées comme un effet clé de l’UNDAF+ (2012-2016).

Le nouveau programme sur la décentralisation et le développement local vise à renforcer les capacités des institutions étatiques, du secteur privé, des organisations de la société civile à mettre en œuvre la décentralisation en s’appuyant sur les entités territoriales cibles et une forte participation des acteurs pour, non seulement créer les conditions d’une bonne gouvernance, mais aussi et surtout de lutter contre la pauvreté.

La formulation du projet a été rendu possible grâce au travail de consultants internationaux et nationaux qui ont durant l’atelier ont présenté :

  • la vision, les objectifs, le cadre législatif et réglementaire de la décentralisation ;
  • la méthodologie utilisée pour la formulation dudit programme ;
  • le contenu du document du programme.

Soulignons qu’à l’ouverture des travaux, le Ministre Josué Binoua a informé l’assistance que l’Union Africaine consacre désormais la date du 10 août comme la « journée Africaine de la Décentralisation et du développement local ». Et pour l’année 2012, le thème est : « Financement de la décentralisation, fournitures des services publics et développement local ».