Le PNUD et Caritas Centrafrique s’engagent à fournir des microcrédits aux populations affectées par la crise armée

18 juin 2013

imageEchange des documents de l'accord entre Mgr Nzapalainga et Monsieur Sorensen. Photo PNUD-RCA/Christian Ndotah.

Le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et Caritas Centrafrique ont paraphé  ce mardi 18 juin 2013 les documents de projet intitulé «Offre de Services financiers aux communautés affectées par la crise armée  pour la reconstitution des moyens de  Subsistance à Bangui et dans les provinces ». La signature des documents s’est déroulée au siège de la Conférence Episcopale Centrafricaine (CECA) en présence de tous les évêques de Centrafrique en conclave entre Monseigneur Dieudonné Nzapalainga, Archevêque de Bangui et Président de la Caritas Centrafrique et Monsieur Jan Sand Sorensen, Représentant Résident par intérim du PNUD.

L’objectif du projet est de fournir aux populations les plus affectées par la récente crise armée, des produits microfinanciers notamment le microcrédit et la sécurisation des petites épargnes afin de les soutenir dans la reconstitution de leurs moyens d’existence.  Plus concrètement, il s’agit d’accompagner la reconstitution des moyens de subsistance des femmes et des jeunes rendus vulnérables par la crise à travers la relance des Activités Génératrices de Revenus (AGR), le petit commerce, les productions maraîchères, le petit élevage  et l’artisanat. Le projet couvrira dans une première phase; les 1er et 2ème arrondissements de Bangui  où des familles hôtes ont accueilli de nombreuses personnes déplacées et les 4ème et 7ème arrondissements où les familles ont été particulièrement affectées par la crise.

Le Représentant Résident a.i du PNUD  a déclaré que la signature du document de projet « est une étape essentielle du processus qui doit conduire au démarrage de sa mise en œuvre dans les quatre arrondissements de la capitale. » Pour M. Sand Sorensen, le partenariat entre le PNUD et la Caritas/Centrafrique permettra de mutualiser leurs capacités à offrir aux familles affectées par la crise des services financiers pour leur permettre de reprendre une vie normale grâce au redémarrage des activités génératrices de revenus. «  Un petit pas, à la fois réelle et symbolique vers un processus de relèvement nationale sera ainsi franchi » a-t-il conclu.

Dans son allocution de circonstance, Mgr Nzapalainga a exprimé sa reconnaissance et l’engagement de la Caritas/Centrafrique à faire du partenariat avec le PNUD « un service pour redonner espoir aux femmes et aux jeunes dont les efforts ont été anéantis par la récente crise. »  Il a souligné la présence à cette cérémonie des différentes confessions religieuses qui traduisent selon lui « la volonté de la Caritas Centrafrique et du PNUD de faire de ce projet un véritable instrument de cohésion sociale et de consolidation de la paix dans le respect des diversités confessionnelles et ethniques et du genre qui constituent une richesse pour le pays ».

Le budget alloué au projet est de 437.202 dollars US soit environ 210 millions de FCFA sur sept mois.