Le PNUD s’engage dans le relèvement communautaire immédiat pour répondre aux urgences de l’heure en Centrafrique

04 mars 2013

fileSéance de travail entre Armand Michel Broux (costume noir) et Djekou Brou, Specialiste en Relevement précoce du PNUD Centrafrique. Photo: Christian Ndotah/PNUD/RCA

« La situation est critique mais l’espoir est permis car il existe une volonté pour une résolution pacifique de la crise en Centrafrique » a déclaré Monsieur Armand Michel Broux, spécialiste en relèvement immédiat de BCPR au sein du Bureau régional de Dakar. En compagnie de Madame Gita Welch, Directrice du Bureau Régional du PNUD à Dakar, Monsieur Broux a pris part à la mission  de revue stratégique des capacités du Bureau Intégré des Nations Unies en Centrafrique (BINUCA) et des agences onusiennes présentes à Bangui.

Les principaux objectifs étaient entre autres d’évaluer les causes endogènes de l’instabilité et de l’insécurité récurrentes en RCA, d’identifier les domaines dans lesquels les Nations Unies devraient concentrer leur appui stratégique ; de formuler des recommandations pour renforcer l’inclusion dans le processus de paix, des communautés locales affectées par le conflit et de présenter des recommandations afin d’améliorer la réponse des Nations Unies aux  facteurs d’insécurité sous-régionaux et transfrontaliers.

Dans ce nouveau contexte humanitaire et sécuritaire, l’appui du PNUD s’articule autour de la formulation d’un document de programme de relèvement communautaire qui intègre  les moyens de subsistance (livelihoods), la micro finance, la gouvernance locale, la protection des Droits de l’Homme/Etat de droit, en tenant compte des développements récents et des projets existants.

Le positionnement du PNUD viendra en appui à la Transition dans les domaines suivants identifiés comme priorités du Gouvernement d’Union Nationale à savoir l’organisation des élections législatives anticipées ; la réorganisation de l’Administration territoriale, la réforme du Système judiciaire ; la poursuite du processus DDR et les réformes économiques et sociales. Monsieur Armand-Michel Broux de préciser que « Le PNUD compte accompagner le gouvernement centrafricain ».

Monsieur Broux a également engagé  des discussions avec le Fonds de Consolidation de la Paix, l’Union Européenne et la Banque Mondiale sur la manière dont le futur programme devrait être articulé à la réponse apportée à la crise par la communauté internationale. Il présentera des recommandations sur la manière dont le PNUD peut, de la manière la plus efficace et  la plus efficiente, mettre en œuvre un tel programme.