Le PNUD et Caritas Centrafrique octroient des microcrédits aux populations affectées par la crise armée

28 juin 2013

imageLe Secrétaire général de Caritas Centrafrique, Monseigneur Jésus Martial Demelet remet les documents de microcrédit à une bénéficiaire devant le regard satisfait de la Représentante Résidente du PNUD, Kaarina Immonen. Photo PNUD-RCA/Christian Ndotah.

Six (6) jeunes centrafricains dont quatre (4) femmes et deux (2) hommes ont reçu ce vendredi des microcrédits pour leur permettre de reconstituer des moyens de subsistance à travers des activités génératrices de revenus. La remise des microcrédits s’est faite dans le cadre d’un projet de micro-finance en faveur des communautés affectées par la crise armée financé par le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) et mise œuvre par la Caritas Centrafrique.

Le lancement du projet s’est déroulé en présence de Monseigneur Jésus Martial Demelet, Vicaire Général représentant l’Archevêque de Bangui, entouré de Madame Kaarina Immonen, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général de l’ONU en Centrafrique, de Messieurs Jan Sand Sorensen et Carlo Mobeala, respectivemnt Conseiller Spécial du PNUD et Maire du 4e arrondissement de Bangui.

Pour Monsieur Jan Sand Sorensen ce projet permettra « d’apporter une réponse urgente aux besoins des populations affectées à Bangui, en projetant d’aller progressivement vers les populations  d’autres localités du pays ». Le Conseiller spécial du PNUD a insisté sur la nécessité d’un encadrement adéquat des bénéficiaires de microcrédit sur la vingtaine de sites retenus à Bangui. La garantie de microcrédits régulièrement remboursés renforcera la crédibilité du projet et permettra à d’autres Centrafricains d’en bénéficier, pour qu’un nombre croissant de femmes et de jeunes améliorent réellement leur condition de vie.

Pour Monseigneur Jésus Martial Demelet « la contribution du PNUD à cette œuvre d’amour arrive à point nommé ». Il rappelé que la Caritas avait déjà expérimenté avec succès des projets de microfinance « avec des résultats très positifs qui devront servir d’éclairage référentiel pour une réussite de ce projet ».

Le projet de microfinance en faveur des communautés affectées par la crise armée sera mis en œuvre dans les 4ème et 7ème arrondissements où les populations ont été directement touchées, ainsi que les 1er et 2ème arrondissements où de nombreuses familles ont accueilli des personnes déplacées internes.

Le budget alloué au projet est de 437,202 dollars US soit environ 210 millions de FCFA sur sept mois.