Le PNUD suit l’exécution des travaux d'assainissement dans la ville de Bangui

02 sept. 2013

imageEdwige, 19 ans, effectue des travaux de curage pour gagner de l'argent et réaliser une activité génératrice de revenus. ©PNUD/Christian Ndotah.

Démarrés le 02 juillet 2013, les travaux de curage et de creusage des caniveaux des quartiers de la ville de Bangui ont atteint un niveau acceptable deux mois après. Les travaux ont permis la réalisation de 15 kilomètres de curages contre les 10 kilomètres initialement prévus et cela dans six arrondissements de la capitale qui en compte huit. Deux (2) kilomètres de nouveau creusage de caniveaux sont en phase d’exécution.

Une équipe du PNUD a pu constater le travail des jeunes garçons et filles munis de bottes et de protection nasale et armés de pelle pour curer et creuser. Emmené par la Directrice pays, Madame Anne-Marie Cluckers, le PNUD a suivi les explications des experts d’ACTED mais aussi celles des responsables des sites. En effet, une équipe de travail composée de six (6) sensibilisateurs et d’un  assistant en mobilisation communautaire encadrent les jeunes garçons et filles et font le suivi des travaux.

Près de 8325 emplois journaliers ont ainsi été créés et les jeunes reçoivent du cash a hauteur 16.210.000 FCFA pour leur permettre de subvenir a leur besoin. Severin, un étudiant en 4e année de Droit a l’Université de Bangui a déclaré avoir accepté d’effectuer ces travaux de curage pour obtenir des fonds afin de préparer son mémoire de Maitrise. Tandis qu’Edwige, 19 ans, affirme utiliser cet argent pour réaliser une activité génératrice de revenu notamment la vente de poisson frit. Etant à la charge de son grand frère, elle sera désormais autonome financièrement.

Elaboré suivant l’approche THIMO (Travaux à hautes intensités de main d’œuvre), ce projet permettra de renforcer la résilience des communautés dont la dignité a été affectée, en les aidant à prévenir et à réduire les risques de désastres sanitaires et naturels. Il permettra de renforcer les capacités des populations des 8 arrondissements de Bangui et de Bégoua, particulièrement les femmes et les jeunes sur le système de gestion des déchets.

Au moins 18 000 emplois journaliers rémunérés seront créés, dont 40% environ destinés aux femmes. Prévu pour une durée de 4 mois, le projet est financé pour un coût total de Sept cent vingt neuf mille six cent soixante-dix dollars (729 670 USD), soit environ 350 millions de FCFA. Il est exécuté par le PNUD et mise en œuvre par ACTED.

Contact/information :

Christian Aimé Ndotah, Chargé de communication
Programme des Nations Unies pour Développement (PNUD)
Tél. : +236 75 50 55 45/70 50 55 45.
E-mail : christian.ndotah@undp.org.