La paix au centre des préoccupations des centrafricains

22 sept. 2013

imageRemise des trophées par M. Djono Ahaba et Mme Immonen aux capitaines des équipes féminines. Photo : Christian Ndotah/PNUD- RCA

« L’éducation avant tout » est le thème de la Journée internationale de la paix a été officiellement célébrée a Bangui au  complexe sportif Barthélémy en présence du Ministre d’Etat aux Mines Herbert Gontran Djono Ahaba représentant le Chef de l’Etat de la Transition. Il avait a ses cotés de certains membres du Gouvernement et des Représentants d’organismes internationaux en Centrafrique notamment Mme Kaarina Immonen, Adjoint du Représentant Spécial du Secrétaire Général  des Nations-Unies en RCA et Représentante Résidente du PNUD.

A cette occasion, le message du Secrétaire général des Nations Unies a été rendu public par Mme Immonen qui a rappelé que la Journée internationale de paix est un moment de réflexion. M.Ban ki Moon demande que tout le monde s’engage  à enseigner aux enfants les valeurs de tolérance et de respect mutuel. «  Investissons dans les écoles et les enseignants qui seront appelés à construire un monde d’équité et d’inclusion, respectueux de la diversité. » a poursuivi le Secrétaire General des Nations-unies dans son message.

Mme Immonen a conclu en déclarant que ce message interpelle particulièrement les Centrafricains qui vivent des moments tragiques avec des tueries, des assassinats et des déplacements des populations. Elle a toutefois relevé cette lueur d’espoir apparue dans la ville de Dimbi ou les enfants ont repris le chemin de l’école depuis le 9 septembre 2013. « Donnons-leur une chance pour qu’ils achèvent leur scolarité dans la quiétude » a-t-elle déclaré. Mme Kaarina Immonen de conclure en Sango la langue nationale :« I ye siriri na ya ti kodro, na ya ti a sewa kwe (Nous voulons la paix dans tout le pays et dans toutes les familles.) »

Dans sa déclaration, Herbert Gontran Djono Ahaba a souligné l’importance de cette journée pour la République centrafricaine, en cette période de crise sociopolitique. Il a ensuite invité tous les Centrafricains à s’engager fortement pour le retour d’une paix durable en République centrafricaine. Les discours des personnalités ont été précédés de divers messages délivrés par les représentants de la jeunesse, des femmes, de la société civile et des enfants qui ont tour a tour invité  les centrafricains a privilégier la paix, la tolérance et l’Unité nationale.

Deux matches de football féminin et masculin ont été joués avec une remise de trophées aux équipes participantes a l’issue des rencontres. Signalons qu’une marche pour la paix a regroupé des centaines de personnes qui ont rallié la Place de La réconciliation au Complexe sportif sur une distance d’un kilomètre.

Contact/Information

Contact/information :
Christian Aimé NDOTAH, Chargé de communication
Programme des Nations Unies pour Développement (PNUD)
christian.ndotah@undp.org

Tél. : +236 75 50 55 45/70 50 55 45