Le PNUD mène une Campagne de sensibilisation sur le Vih

23 oct. 2013

imageVue de la seance de sensibilisation jusqu'en debut de soiree a Cantonnier avec les jeunes. Photo/ Christian Ndotah

La commune de Cantonnier à la frontière entre la République Centrafricaine et le Cameroun a été identifiée pour une grande campagne de sensibilisation sur le VIH Sida dans le cadre de la célébration de la Journée des Nations unies avec comme principal message : « Pas de SIDA sur mon corridor.

Munis de matériel de sonorisation, l’équipe du PNUD a sillonné  cette zone frontalière pour informer les populations sur la pandémie du VIH. Des centaines d’affiches pour la sensibilisation du Vih ont été imprimées et collées dans les lieux publics. La frontière centrafricano-camerounaise est un grand centre d’échanges commerciaux qui attirent nombreux travailleurs du sexe.

Les infirmières et Sages-femmes du centre de santé de Cantonnier ont participé avec à la sensibilisation du public dans un bar. Elles ont fait des démonstrations de ports de préservatifs masculins. Deux cartons de préservatifs féminins ont été remis au responsable du centre de sante ainsi que dix (10) exemplaires du document sur « L’impact du sida sur le développement de la RCA ».

Des préservatifs masculins ont été distribués au cours de cette campagne qui a connu un grand engouement parfois jusqu’en début de soirée. Le lendemain du premier jour de campagne, le centre de sante de Cantonnier a été envahi par des jeunes filles et garçons qui exigeaient de se faire dépister. « Malheureusement, notre structure sanitaire ne dispose plus de réactif pour réaliser des dépistages » a commente Madame Pélagie Nambozouina, une Infirmière. Elle a révélé que pour le mois d’octobre 2013, quatre-vingt quatre (84) femmes enceintes ont été dépistées et trois femmes sont séropositives.

Dans l’après midi, un match de Football a été organisée entre des jeunes de Cantonnier. L’ouverture officielle de la rencontre a été présidée par le Commissaire de Police de la Ville de Beloko en présence des autorités locales. Malgré la pluie qui a quelque peut perturbé les manifestations, la campagne de sensibilisation sur le VIH/SIDA s’est poursuivi avec la distribution a tous les spectateurs presents de préservatifs.