Centrafrique : l'ONU apporte son soutien à un état des lieux en vue des élections

30 janv. 2014

imageLes membres de la mission conjointe BINUCA,PNUD et Gouvernement. Photo: BINUCA

La Mission de l'ONU en République centrafricaine a apporté un soutien logistique à une tournée qui vient d'être réalisée par l'Autorité nationale des élections (ANE) pour faire un état des lieux des ressources disponibles en vue des élections prévues d'ici début 2015.
Du 14 au 27 janvier, les membres de l'Autorité nationale des élections, ont sillonné 11 des 16 préfectures du pays.

Créée il y a moins d'un mois, l'ANE est une institution indépendante chargée de l'organisation des élections. Elle est composée de sept membres nommés pour un mandat de sept ans, a précisé de Bureau Intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Centrafrique (BINUCA) dans un communiqué de presse.

Lors de leur tournée, les membres de l'ANE étaient accompagnés par des experts du BINUCA et du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).
Vendredi 24 janvier dernier, la délégation de l'ANE et les experts de l'ONU se sont rendus à Berbérati, chef-lieu de la Préfecture de Mambéré-Kadéï, dans le sud-ouest du pays, à environ 500 kilomètres de la capitale Bangui.

Lors de leurs rencontres avec les autorités de la ville et celles de la préfecture, ainsi que les représentants de la société civile et diverses figures de la région, les membres de l'ANE et les experts des Nations Unies ont une fois de plus mesuré l'ampleur de la tâche qui s'annonce.

Même si dans cette région relativement épargnée par la crise actuelle, l'administration reste relativement opérationnelle, l'instabilité de ces derniers mois a causé de sérieux dégâts. De nombreuses archives administratives ont été pillées ou détruites, des mairies ont été saccagées. Pour autant, ont assuré à la fois le Maire de Berbérati, les Sous-Préfets et le Préfet de la région, tout sera fait afin de rassembler les documents et ressources nécessaires à la reconstitution des listes électorales notamment, souligne le BINUCA.

L'enjeu de cette tournée de l'ANE était tout d'abord de s'enquérir de l'état de fonctionnement des administrations, des ressources dont elles disposent et de documents relatifs aux élections passées (listes électorales, registres de naissance…).

Le Président de l'ANE, Dieudonné Kombo Yaya, a lancé un appel aux populations afin qu'elles participent à l'effort. Il a ajouté que cette visite n'était que la première étape vers la mise en marche d'un processus électoral qui sera marqué par l'organisation d'élections présidentielles et législatives ainsi que par la tenue d'un référendum constitutionnel.