Mme Catherine Samba-Panza, une femme pour poursuivre la transition en Centrafrique

20 janv. 2014

imageMme Samba-Panza, le jour de son election a la tete de la Transition. Photo: DR

Madame Catherine Samba-Panza est la nouvelle Chef de l’Etat chargée de conduire la transition en République Centrafricaine. Elle a été élue après deux tours de scrutins par les Parlementaires de la transition. Ancienne Maire de Bangui, Mme Samba-Panza a déclaré que dans l’urgence, la priorité des priorités consiste à « arrêter la souffrance de nos populations en leur apportant l’assistance nécessaire dont elles ont besoin et en organisant leur retour à domicile. La deuxième priorité est de restaurer  la sécurité et l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire. 

Elle a lancé un appel aux éléments de l’ex.seleka et aux miliciens Antibalakas de deposer les armes pour donner une chance à la paix. « Aux Forces de Défense et de Sécurité, regagnez vos corps respectifs pour apporter l’appui nécessaire aux troupes de la MISCA et de SANGARIS pour ramener la sécurité et l’ordre public." a-t-telle martelé.

Dans l'immédiat, Mme Samba-Panza entend réconcilier les filles et fils du pays pour relancer les activités dans les secteurs publics et privés. Elle a sollicité l’appui de la communauté internationale « qui a été jusqu’ici présente à nos cotés dans ces moments difficiles de continuer à nous appuyer. ». Le Bureau des Nation- Unies en RCA (BINUCA) a salué cette élection « qui doit marquer un nouveau départ de la transition sur le chemin des consultations libres, transparentes et démocratiques, qui vont consacrer la pleine restauration de la légitimité démocratique en RCA.

Dans un message adresse à Mme Samba Panza, le bureau pays du  PNUD a marqué  sa ferme volonté d'accompagner le processus de Transition en poursuivant ses efforts pour appuyer le Gouvernement dans ses priorités et faciliter la reprise rapide des activités socioéconomiques ainsi que les projets de développement.

En effet, le Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD, M. Abdoulaye Mar Dieye a rappelé que l’organisation  a travaillé avec la communauté internationale et les acteurs nationaux pour créer une feuille de route pour la transition en Centrafrique. Le PNUD, a-t-il poursuivi « soutiendra la stabilisation du pays en mettant en place, en plusieurs phases, un programme de sécurité communautaire, de création de moyens de subsistance, de cohésion sociale et de réconciliation. »

L’élection de la nouvelle Chef de l’Etat de la transition a coïncidé avec la réunion de Bruxelles consacrée a la crise centrafricaine. L’Union Européenne et les Nations-Unies ont mobilisé près de 500 millions de dollars pour venir en aide à la RCA en 2014. En outre près de 500 soldats européens sont attendus pour renforcer les troupes françaises de la Sangaris déployées dans le pays depuis le 5 décembre 2013.

En RCA, la situation politique a évolué après la démission le 10 janvier 2104 du Président Michel Djotodia et son Premier Nicolas Tiangaye. Une double démission intervenue au cours du sommet extraordinaire de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC). Née le 26 juin 1956 à N'Djamena ( Tchad), Mme Catherine Samba-Panza est la première femme à diriger la République Centrafricaine depuis son accession à l’indépendance le 13 aout 1960.