Les Nations Unies octroient quatre véhicules à la police et la gendarmerie pour la sécurisation de la capitale

10 févr. 2014

image Vue d'un des vehicules remis au Ministere de la Securite Publique. Photo: Christian Ndotah/PNUD

Le Système des Nations Unies en Centrafrique a remis un premier lot de quatre véhicules pick up et plusieurs matériels de communication (talkie-walkie) au ministère de la sécurité destinés aux forces de police et de gendarmerie pour la sécurisation de la ville de Bangui. Ces véhicules ont été financés par le Fonds de Consolidation de la paix (PBF).

Dès le lendemain de la remise officielle, les deux véhicules ont permis aux policiers et gendarmes de patrouiller dans les 5e, 7e et 8e arrondissements de la capitale. Le ministre de la sécurité Publique, M. Denis Wangao-Kizimalet, interpellé par le Conseil National de Transition (CNT) a remercié les partenaires au développement qui apportent un appui au Gouvernement centrafricain. Il a rappelé le dénuement dans lequel se trouvent la police et la gendarmerie : « nous n’avons que sept voitures de disponibles, trois pour la gendarmerie et  quatre pour la police. » a-t-il précisé.

La Police et la Gendarmerie qui n’étaient plus opérationnelles, suite à la crise militaro politique, ont repris le service en août 2013 dans des conditions extrêmement difficiles  et précaires. Auparavant, les commissariats de police et les brigades de gendarmeries avaient été occupés par les rebelles de la Séléka pendant plusieurs mois. Les locaux ont été pillés et vandalisés.

Dans le cadre de son programme d’appui a la transition, le PNUD et ses partenaires au développement vont mettre en œuvre le projet de « Restauration d’urgence des capacités fonctionnelles de la police et de la gendarmerie ». Le projet  s’inscrit directement dans la première phase de la stratégie de stabilisation de la RCA, et en constitue une étape essentielle ayant comme objectif la réhabilitation et l’équipement à des normes minimales de fonctionnalité des 8 Commissariats de Police et des 3 Brigades de Gendarmerie à Bangui.

Avec un budget de près de 2,5 millions de dollars américains, le projet est financé par le Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) en faveur du Ministère de la Sécurité publique auquel est désormais rattachée la Gendarmerie

Contact/Information

Youssoufa Silla, Point Focal
Economiste National
youssoufa.silla@undp.org