8 mars 2014: Les femmes de Centrafrique lancent un appel pour l’arrêt de la violence et pour la paix

08 mars 2014

imageUne chretienne embrassant une musulmane lors du lancement de l'appel en faveur de la paix. Photo: Christian Ndotah/PNUD

Dans le cadre de la journée Internationale de la femme, avec l’appui financier du PNUD et en partenariat avec la municipalité de Bangui, environ un millier de femmes se sont retrouvées dans la capitale centrafricaine pour lancer un « appel pour l’arrêt des violences et pour la paix » en présence des autorités politiques nationales. Il s’agissait d’interpeller sur la situation sécuritaire et humanitaire du pays.

« Nous disons NON à la guerre, à la violence, a la destruction et aux pillages. Nous disons OUI au respect des Droits humains, à la justice, au pardon, à l’Unité nationale et au retour définitif de la sécurité » peut-on lire dans cet appel.
Les femmes ont interpellé tous les Centrafricains « enfants, filles, fils, pères et mères, chrétiens et musulmans, Creatures de Dieu » pour qu’ils prennent conscience de la situation et reviennent a la raison pour la reconstruction du pays et l’avenir des enfants.

Elles ont invité les centrafricains de tous els horizons a se joindre a elles afin de plaider pour une paix définitive, pour la réconciliation nationale et la cohésion sociale.
Dans cet appel, les femmes ont remercié le Secrétaire général des Nations unies, M Ban Ki-Moon pour son appel délivré dans la langue nationale, le Sango. « C’est la première fois dans les annales des Nations Unies qu’un Secrétaire général interpelle dans la nationale du pays en conflits un peuple en détresse » a souligné  Mme Marie-Noëlle Koyara, Représentant le Chef de l’Etat de transition.

Le Représentant  Spécial Adjoint du Secrétaire Général et Coordinateur du Système des Nations Unies, M Georg Charpentier a précisé que l’initiative des femmes est « pleinement soutenue et appuyée par les Nations Unies en collaboration avec d’autres agences du Système des Nations Unies telles que le UNFPA, UNICEF et la FAO, et d’ajouter qu’elle « se situe dans le cadre de ses interventions aux côtés du Gouvernement  Centrafricain dans les efforts de réduction des tensions communautaires et de rétablissement de la cohésion sociale. » L’appel des femmes s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet pilote de facilitation du dialogue inter communautaire pour la réconciliation nationale et la cohésion sociale du PNUD. En Centrafrique, le thème de la Journée Internationale est lié au « rôle de la femme dans le rétablissement de la paix et de la sécurité ».

Durant cette rencontre, on a assisté  a d’émouvante scènes de retrouvailles entre les femmes des différentes les confessions religieuses (musulmanes, chrétiennes et animistes). Prières œcuméniques, Embrassades, chants, danses, récitals ont ponctue la remise du lancement de l’appel des femmes. Cinquante enfants vêtus de maillot blanc étaient de la partie avec leur message pour l’arrêt de la violence et le retour de la quiétude pour leur ouvrir les chemins de la scolarisation. Ils ont lâché des pigeons en signe de paix avant que l’assemblée n’entonne a plein poumon « La Renaissance » l’hymne nationale de la RCA.

La crise en RCA a causé la mort de milliers de personnes et provoqué le déplacement interne et l’exode de plusieurs centaines de milliers de centrafricains et d’étrangers. Un clivage entre les communautés a brisé  la cohésion sociale et contraint la communauté internationale à intervenir avec la présence de la mission militaire française sous mandat onusien Sangaris et la Mission Internationale de Soutien à la République Centrafricaine (MISCA). Des discussions sont en cours pour la transformation de ses forces en forces de maintien de la paix avec des Casques Bleus.

Contact/Informations

Christian Aimé Ndotah

Chargé de Communication
Christian.ndotah@undp.org

Tel: +236 75 50 55 45/ 70 50 55 45

Téléchargez
  • Appel des femmes pour l’arrêt des violences et pour la paix Français
Télécharger
  • Discours de Mme Samba-Panza,Chef de l'Etat de Transition du 8 mars 2014 Français