Missions des Nations-unies RCA : Les femmes doivent jouer un rôle clé pour la réconciliation et la paix

26 mai 2014

imageMmes Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU-Femmes, et de Bineta Diop, l'Envoyée spéciale de l'Union Africaine pour la femme, paix et sécurité.

Catherine Samba-Panza, la Présidente de la période de transition de la République centrafricaine, a indiqué, lundi, que la fracture sociale entre les différentes communautés du pays appelle des solutions urgentes, à commencer par la « réconciliation inter et intra centrafricaine ».
La Présidente centrafricaine intervenait dans le cadre d'un déjeuner organisé à l'occasion de la mission conjointe de solidarité avec le peuple de la RCA de Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d'ONU-Femmes, et de Bineta Diop, l'Envoyée spéciale de l'Union Africaine pour la femme, paix et sécurité. A cette occasion, Catherine Samba-Panza a indiqué que la priorité de son mandat vise « le retour rapide de la sécurité sur toute l'étendue du territoire et des réponses urgentes et multiformes à la situation humanitaire ».
« La fracture sociale entre les différentes communautés appelle également des solutions urgentes », a souligné la Présidente de la RCA. « C'est pourquoi, la réconciliation inter et intra centrafricaine doit être un processus à la base et je m'y emploierai avec la dernière énergie en comptant bien entendu sur l'accompagnement de la communauté internationale à laquelle vous appartenez tous. » Catherine Samba-Panza a ajouté que sa vision de la transition se décline au travers de la feuille de route du Gouvernement axée sur la paix et la sécurité, l'urgence humanitaire, la réconciliation et l'organisation des élections.
Plus tard dans la journée, lors d'une conférence de presse au Siège de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), la Directrice exécutive d'ONU Femmes, accompagnée de Bineta Diop de l'Union africaine, a insisté sur le rôle clé que les femmes doivent jouer pour la réconciliation et la paix en RCA. La Directrice Exécutive de l'ONU Femmes et l'Envoyée spéciale de l'Union Africaine pour la femme, paix et sécurité sont arrivées samedi 24 mai à Bangui, la capitale de la République centrafricaine. Le but de cette visite qui s'achève lundi, est de mettre en lumière la situation des femmes et des filles qui continuent à subir les effets préjudiciables de la crise en Centrafrique et ses corollaires humanitaires.