L’Autorite Nationale des Elections s’approprie les pratiques et les textes électoraux en Centrafrique.

11 juil. 2014

imageVue des membres du Gouvernement lors de la ceremonie d'ouverture du seminaire. Photo: PNUD/RP

Les Nations-Unies et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ont organisé conjointement un séminaire sur l’appropriation des textes et pratiques électoraux en partenariat avec l’Autorité Nationale des Elections (ANE) à l'endroit des acteurs impliqués dans le processus électoral.

Ce séminaire qui s’est déroulé du 8 au 10 juillet 2014, s'inscrit dans le cadre de l'appui concerté que les Nations Unies en partenariat avec les autres institutions entend apporter au processus électoral en République Centrafricaine et a pour objectif d'appréhender les enjeux et défis du processus en vue de renforcer l'indépendance, la crédibilité de l'A.N.E, ses capacités ainsi que sa collaboration avec l'ensemble des acteurs Institutionnels.

Des experts venus de l'OIF, du Mali, de la Côte d'Ivoire, du Cameroun et de la RDCongo  ont partagé leurs expériences avec les parties prenantes du processus. Des thématiques liés aux enjeux et défis du processus électoral, aux dispositions communes de gestion des consultations électorales, a l'assistance électorale et standards internationaux, les principaux outils de conduite d'un processus électoral ainsi que  les stratégies de renforcement de la crédibilité du processus électoral ont été abordées.

Le Séminaire a constaté  l’amélioration significative  du cadre  juridique légal  et institutionnel du processus électoral mais a mesuré  avec une vive préoccupation, l’ampleur des effets de la crise  sur le fonctionnement des Institutions impliquées dans le processus électoral. Il a été relevé notamment la  destruction de nombreux bâtiments administratifs, des registres d’état civil, le  phénomène grandissant de  l’insécurité dans les villes et campagnes, la fragilisation de la cohésion sociale.  

L’adjoint du représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies et Représentant Résident du PNUD, M. Aurélien Agbenonci a  souligné l’importance de ce séminaire à sept mois de la fin du processus de la transition. Il s’est a adressé aux medias qui constituent selon lui un acteur incontournable du processus électoral.

Ce séminaire conjoint a  réuni une quarantaine de participants, représentant tous les acteurs du processus électoral, à savoir :  la Présidence de la République, la Primature, le Ministère de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la Régionalisation, le Ministère de la Justice, le Ministère chargé de la Sécurité publique, le Conseil National de la Transition, la Cour Constitutionnelle de Transition, le Haut Conseil de la Communication de la Transition, l’Autorité Nationale des Elections, le Cadre de Concertation, et pour la Société Civile : le Groupe des femme Leaders pour le processus électoral, et l’Observatoire National des Elections.  Ont également participé à ce Séminaire, des représentants de l’OIF, de l’ONU, ainsi que des experts internationaux.

Contact:

Rokhaya PAQUITA
Governance Program Officer/Gender Focal Point
Transitional Governance Team
United Nations Developpement Programme
Avenue de l'Indépendance, Central African Republic
Cell: 00236 75 50 59 75/70 50 59 75
Email : rokhaya.paquita@undp.org