RDH 2016 : « Accélérer les progrès en faveur de l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes en Afrique »

7 mars 2017

Le Programme des Nations Unies pour le développement se positionne auprès des pays africains comme partenaire stratégique dans le cadre de l’agenda 2063 et la réalisation des objectifs de développement du millénaire

Le Bureau du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Centrafrique en collaboration avec le Cabinet du Premier Ministre a procédé le mardi 07 mars 2017 au lancement national du Rapport sur le Développement Humain en Afrique 2016. Placée sous le thème « Accélérer les progrès en faveur de l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes en Afrique », la cérémonie officielle du lancement s’est déroulée au palais de la CEMAC en présence de Madame Virginie Baikoua, Ministre des Affaires Sociales et de la Réconciliation Nationale. 

La présentation du rapport et les différentes discussions lors des panels ont permis de mettre en exergue le coût engendré par les inégalités de genre sur les économies en termes de pertes annuelles du PIB. Ainsi, les parties prenantes de diverses horizons socioprofessionnelles ont pu échanger sur les défis et perspectives concernant l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes. 

Dans son discours de lancement du Rapport, la Ministre des Affaires Sociales et de la Réconciliation Nationale a indiqué que «La meilleure façon de rompre avec les pratiques discriminatoires, aux inégalités entre les genres est de renforcer les capacités des femmes et leur donner la possibilité de contribuer à leurs plein épanouissement…tel que souligné dans le rapport du PNUD».

Les activités du lancement se sont poursuivies dans l’après-midi par une présentation du rapport à l’Université de Bangui plus précisément à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion devant plus 300 étudiant(e)s, le corps académique et le Directeur Pays du PNUD, M. Aboubacar Koulibaly. Ce dernier a exhorté les jeunes à "regarder le rapport de manière dynamique et ne pas s’arrêter seulement aux mauvais chiffres de la RCA. Au contraire, les indicateurs de la RCA doivent être un appel à plus d’effort pour bâtir un meilleur avenir pour ce pays." M. Koulibaly a également invité les jeunes centrafricains à prendre conscience de leur rôle dans le développement et la prospérité de la RCA.

Des échanges interactifs ont permis aux étudiant(e)s de poser des questions et d’obtenir des réponses sur la problématique du genre en RCA.

Le Rapport a été également présenté à l’occasion de la cérémonie officielle de la célébration de la Journée Internationale de la Femme, le 08 mars 2017 au Parc du Cinquantenaire à Bangui en présence du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faustin Archange Touadéra et de nombreux invités dont le Président de l’Assemblée Nationale, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, les membres du Gouvernement, le Représentant Spécial du SGNU et de nombreuses femmes issues des organisations féminines nationales.

Le Programme des Nations Unies pour le développement se positionne auprès des pays africains comme partenaire stratégique dans le cadre de l’agenda 2063 de l’Union Africaine et de l’agenda 2030 relatif à la réalisation des objectifs de développement durable. Et, le Rapport sur le Développement Humain 2016 met un accent particulier sur l’importance pour les pays africains d’accélérer les progrès en faveur de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes - élément clés dans la concrétisation des agendas 2030 et 2063 de l’Union Africaine. 

Contacts:

Youssoufa Silla
Economiste National

Dr Marthe Augustine Kirimat
Experte nationale Genre