Allocution de Mme Kaarina Immonen lors du lancement du Programme de Protection et de Résilience des Communautés affectées par les conflits

26 févr. 2014

imageMadame Kaarina Immonen prononcant son discours. Photo: Christian Ndotah/PNUD

Messieurs les Représentants des Membres du Gouvernement
Monsieur le 2e Vice President de la Mairie de Bangui,
Madame le Maire du 4ème Arrondissement de Bangui,
Monsieur le Maire du 7ème Arrondissement de Bangui,
Chers invités,
Mesdames et Messieurs

A BABA A MAMA MBI BARA ALA KWE (Mesdames, Messieurs) je vous salue tous)


Nous sommes réunis aujourd’hui ici, au Parc du cinquantenaire, pour procéder au lancement du Programme de Protection et de Résilience des communautés affectées par les conflits en Centrafrique.

Ce programme est une réponse du PNUD aux besoins de protection suite aux nombreux cas de violation des droits de l’homme, de destruction des infrastructures sociales et communautaires, des infrastructures administratives, des moyens de subsistance des communautés, des marchés et des activités génératrices de revenu ;

C’est également une réponse du PNUD ainsi qu’aux besoins des communautés pour faire face ensemble aux crises et conflits récurrents, pour ne citer que ceux-là.

Le programme vise à contribuer à la reconstitution du tissu social en réduisant les facteurs de vulnérabilité d’ordre sécuritaire, social, économique et administratif ayant contribué à la dislocation de la cohésion des communautés et à la réduction de la présence de l’Etat au niveau local. Comme tel, c’est un programme qui crée un pont à la fois entre la situation humanitaire catastrophique que traverse la RCA et les efforts de stabilisation, de construction de la paix, de construction de la résilience des communautés et de relèvement.
(…)
Les interventions du PNUD dans le cadre de ce programme sont basées sur l’impératif de créer un climat communautaire apaisé privilégiant le dialogue et la solidarité face aux défis. Cette approche correspond aux principes des Nations Unies pour la Création d’Emploi, la génération de Revenus et la Réintégration dans les situations de crise qui vise un équilibre stratégique entre la programmation à court, moyen et long terme.

Le programme débute immédiatement après son lancement pour fournir un soutien immédiat aux communautés touchées par le conflit, dans un premier temps à Bangui et dans les préfectures de l’Ouham, l’Ouham-Pendé, la Nana-Gribizi, la Hautte-Kotto et dans une seconde étape à toute localité ou la vulnérabilité sont les plus critiques en termes de protection, de résilience et de conflits.

Le programme sera lancé d’abord dans les 4ème et 7ème Arrondissements de Bangui ainsi que dans la sous-préfecture de Bossangoa en partenariat avec les ONGs ACTED - Aide à la Coopération Technique et au Développement et  DRC – Conseil Danois pour les Réfugiés.

Les activités du PNUD sont multiples et consistent notamment dans la réhabilitation des infrastructures routières, administratives et socio communautaires, des ouvrages de franchissement ; et l’assainissement

Sont également prévue,

  • la fourniture de biens et services aux groupements de producteurs en particulier de femmes, de jeunes et aux groupes vulnérables.
  • la promotion de la cohésion sociale et du dialogue communautaire au renforcement des liens interreligieux, inter et intra communautaires
  • au renforcement des capacités de gestion de conflits au sein des communautés,
  • au renforcement de la promotion communautaire
  • à la réduction des risques sécuritaires individuels
  • Cette intervention rapide est essentielle compte tenu de la détérioration continue de la situation dans certaines régions et de la nécessité de compléter les réponses d’urgences fournies par les agences humanitaires.

(…)
En travaillant ensemble pour la reconstruction des routes, des marchés et autres infrastructures communautaires, les autorités locales et les communautés de toute confession religieuse et de toute appartenance ethnique vont, j’en suis convaincue,  réapprendre à vivre ensemble, à rétablir la confiance et à se pardonner mutuellement, grâce au plaidoyer, à la sensibilisation, à l’appui au dialogue intercommunautaire et inter religieux que ce programme va promouvoir.

En formulant le vœu que nos efforts communs ne demeurent pas vains, je proclame solennellement le lancement du programme de protection et de résilience des communautés affectées par les conflits en Centrafrique.

En Sango (la langue nationale)

I bungbi tere, I ye tere na popo ti e ti tene kodoro ti beafrika a mai (Soyons tous unis…Aimons nous les uns les autres pour que notre pays la RCA prospère)

A Baba, A Mama, A Moléngué : I fà Zo na Balaka ouala na ngombé pèpè  (Mesdames. Messieurs, chers enfants, n’utilisons pas la machette et les fusils pour tuer)

Mbi hound siriri na popo ti ala kwe…( Je demande que la Paix soit avec vous tous)

Singila (merci)

Contact/Information

Christian Ndotah (PNUD),
christian.ndotah@undp.org,
cell. : +236 75505545.