SDG 6
« »

La raréfaction de l’eau affecte plus de 40 % de la population mondiale, une proportion inquiétante qui risque de s’aggraver en raison de la hausse des températures mondiales due au changement climatique. Depuis 1990, 2,1 milliards de personnes supplémentaires bénéficient désormais d’un meilleur accès à l'eau et à l'assainissement. Cependant, l’épuisement des ressources en eau potable reste un problème majeur touchant tous les continents.

Faire en sorte d’assurer d’ici à 2030 un accès universel et équitable à l’eau potable, à un coût abordable, implique d’investir dans des infrastructures adéquates, de fournir des installations d’assainissement et de promouvoir l’hygiène à tous les niveaux. Protéger et restaurer les écosystèmes liés à l’eau, notamment les forêts, les montagnes, les zones humides et les rivières, est essentiel si nous voulons limiter la raréfaction de l’eau. Renforcer la coopération internationale est également nécessaire pour encourager une utilisation rationnelle de l’eau et soutenir les technologies de traitement des eaux dans les pays en développement.

Objectifs en action

Le PNUD au Myanmar

Reverdir la zone aride au Myanmar

Des mesures d'adaptation visent à améliorer l’accès à l’eau et à réduire l’insécurité alimentaire de 42 000 foyers les plus pauvres de la région. VOIR

Le PNUD dans le Pacifique  

De l'eau, de l'eau partout  

Construire des dispositifs d’approvisionnement en eau à l’épreuve des variations et des changements climatiques est indispensable pour l’avenir des Iles du Pacifique.VOIR

Le PNUD Global

L'autonomie par l’énergie solaire

Partout dans le monde, il est essentiel que les agriculteurs aient un accès fiable à l’eau. Or, la pauvreté, le chômage, le manque d’infrastructures et la dégradation de l’environnement compromettent leurs activités.VOIR