Le 8 mars se célèbre tous les jours, toute l’année au sein des programmes du PNUD visant à contribuer à la réalisation de l’ODD 5 et de la solution type n°6 du Plan Stratégique du PNUD sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

La journée internationale des femmes célébrée le 8 mars met en avant, la lutte pour les droits des femmes et notamment pour la réduction des inégalités par rapport aux hommes.

C’est donc une date importante parce qu’elle insiste sur les avancées et les défis qui se dressent face à l’égalité des sexes et à l’autonomisation de la femme et donne l’occasion de rappeler les recommandations formulées à l’égard des gouvernements mais aussi de la communauté toute entière pour faire avancer la cause des femmes depuis plusieurs années.

La célébration de cette année 2021 est placée sous le Thème mondial– « Leadership féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la Covid-19 ». Le thème retenu et lancé par le Ministère de la Promotion de la Femme en RCA, est formulé comme suit : « Investir dans la paix et l’égalité des sexes pour l’autonomisation de la femme dans le contexte de la Covid-19 ».

Dans le présent contexte du pays, ce thème prend tout son sens puisque les deux rapports de l’impact socio-économique réalisés en 2020 par les Nations Unies (avec l’appui technique du PNUD) renseignent que les populations les plus vulnérables, qui subissent le degré le plus élevé d'impact socio-économique et qui nécessitent une attention spécifique et soutenue dans le cadre de la réponse, comprennent notamment les femmes dont les femmes chefs de ménages, les personnes handicapées, les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays  ainsi les travailleurs informels (secteur qui comme on le sait en RCA, compte plus de 80 % de femmes).

Les femmes ont été particulièrement impactées par la pandémie de la COVID-19, elles méritent d’être parties prenantes de la riposte également.

Les femmes ont été et restent en première ligne dans la prévention et réponse notamment en tant que professionnelles de santé, pourvoyeuses des soins dans les familles qui ont été touchées ; Nous savons que le partage des tâches domestiques n’est pas effectif dans les ménages, donc la charge de travail des femmes a augmenté surtout pendant les longs mois de restrictions de mouvements. Les femmes se sont mobilisées dans la sensibilisation dans les différents quartiers, au respect des mesures barrières ; elles ont été des milliers à contribuer à la confection des masques de protection contre la Covid-19, revendus à des prix abordables et même dans certaines circonstances fournis gratuitement etc. Malgré tout ceci elles ont tout de même été sujettes à plusieurs violences durant toute cette période passant des violences domestiques jusqu’aux violences sexuelles.

Il est à noter également que dans le cadre de la coordination de la lutte contre la pandémie à coronavirus. Le Comité de crise de lutte contre la Covid-19 créé par décret le 19 mars et présidé par le Président de la République compte 20% des femmes en son sein ; ce qui est encore en deçà du quota fixé par la loi sur la parité de 2016, mais représente une avancée considérable dans la représentation des femmes au sein des organes de direction en comparaison à d’autres institutions comme notamment l’Assemblée Nationale qui ne compte encore relativement que 9% des femmes et le gouvernement en fonction  un peu moins de 17 % des femmes.

Au regard de cette situation, pour le PNUD la Journée Internationale des droits des femmes ne se célèbre donc pas uniquement le 8 mars, mais chaque jour, toute l’année à travers ses programmes dans les piliers gouvernance, résilience et environnement. De manière qu’avec l’appui de ses partenaires techniques et financiers, des actions spécifiques et transversales sont mises en œuvre et contribuent à réduire les écarts entre les hommes et les femmes et améliorent la situation des femmes en RCA.

En outre, au niveau du PNUD RCA, des changements importants ont été réalisés au sein de l’organisation elle-même et que des contributions importantes sont notées à la réalisation des objectifs nationaux en matière d'égalité entre les sexes définies notamment dans le document de Stratégie de Relèvement et de Consolidation de la Paix en RCA (RCPCA). Pour tous ces importants changements, le Bureau du PNUD RCA a été récemment certifié Or dans le cadre du processus du Gender equality seal (Sceau d’égalité des sexes).

Icon of SDG 05

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Centrafrique (République centrafricaine) 
Aller à PNUD Global