Bangui, le 17 septembre 2021 - La lettre d'accord standard matérialisant le projet a été signée respectivement par le Directeur Général de l'Ecole Nationale d'Administration et de Magistrature (ENAM), M. Richard Filakota et la Représentante Résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en Centrafrique, Mme Natalie Boucly.  

Par ce projet, le PNUD, mais également la MINUSCA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique) vont appuyer l'ENAM pour le recutement et la formation de 60 nouveaux magistrats et 40 greffiers.   

Cette initiative s’inscrit dans les priorités de renforcement de l’État de Droit et de la mise en œuvre de la politique sectorielle de la justice de la RCA, qui compte parmi ses objectifs le renforcement de l’offre de justice par une augmentation des effectifs, une professionnalisation et une féminisation du personnel de la justice.     

Le projet est financé à hauteur de 164 905 000 FCFA par le Gouvernement américain par l’intermédiaire de l’International Narcotics and Law Enforcement Office (INL).  

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du Ministre d’État, Chargé de la Justice, de la Promotion des Droits humains et de la bonne Gouvernance ; de la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, Coordonnatrice résidente et humanitaire ; et d’un représentant de l’Ambassade des États-Unis en Centrafrique.

 

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde

Vous êtes à PNUD Centrafrique (République centrafricaine) 
Aller à PNUD Global